Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/77

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène V

LA BARONNE, appuyée à la cheminée ;
MADAME MARÉCHAL, MARÉCHAL,
LE COMTE, FERNANDE.



Maréchal.

Bonjour, monsieur le comte.


Le Comte, sans voir la baronne.

Comment se portent ces dames ? Leurs visages répondent pour elles. Mon cousin m’a donné rendez-vous ici…


Maréchal.

Condorier ?


Le Comte.

Mais je vois que, dans mon empressement, j’ai devancé l’heure.


Madame Maréchal.

Vous êtes trop gracieux, monsieur le comte.


La Baronne.

Adieu, chère madame.


Le Comte.

Oh ! pardon, madame la baronne ! Je ne vous avais pas aperçue.


La Baronne.

Je pensais que vous ne me reconnaissiez pas.