Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/411

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sphère de luxe, décrocher ce tableau de son cadre ! quelle brutalité !


Navarette.

Mais vous ne pourrez pas suffire au train qu’elle mène, avec vos pauvres petites vingt-cinq mille livres de rente.


André.

J’entamerai le capital, parbleu ! je doterai largement ma sœur, et je mangerai le reste.


Navarette.

Valentine ne le souffrirait pas. Une femme de cœur ne peut accepter que le superflu de l’homme qu’elle aime.


André.

Eh bien, je lui dirai que j’ai cent mille livres de rente, et ce sera la vérité pendant deux ans.


Navarette.

Quelle folie !


André.

C’est la sagesse ! Sardanapale est le seul qui ait eu le sens commun. L’homme qui a pleinement vécu, ne fût-ce qu’une heure, meurt plus plein de jours à trente ans que l’octogénaire qui n’a rien connu de la vie.


Navarette.

Avec de pareils appétits, il vous faudrait une fortune de plusieurs millions.


André.

Je n’en serais, pardieu, pas embarrassé !