Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ACTE CINQUIÈME


Décor du deuxième acte.


Scène première

MADAME MARÉCHAL, assise au milieu de la scène et brodant ; FERNANDE, allant et venant en silence.



Madame Maréchal.

Vous êtes bien agitée, mademoiselle.


Fernande.

Et vous bien calme, madame.


Madame Maréchal.

Je n’ai pas de raison de ne pas l’être.


Fernande.

Quand peut-être en ce moment mon père est à la tribune !


Madame Maréchal.

Ah ! c’est là ce qui vous occupe ?