Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/162

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


serait pas une raison pour revenir à vos répugnances contre une alliance aristocratique.


Maréchal.

Sans doute : mais quel événement ?…


Le Marquis.

Si, pour une cause ou une autre, vous perdiez momentanément la supériorité morale que vous donne votre rôle politique…


Maréchal.

Mais comment pourrais-je la perdre ?


Le Marquis.

Monsieur… de la Haute-Sarthe a quelque chose à vous dire.


Maréchal.

Quoi ? vous me faites trembler…


Le Marquis.

Il vous le dira.


Maréchal.

Au nom du ciel, marquis, expliquez-vous. J’ai du courage.


Le Marquis.

Eh bien, le Comité a décidé… malgré moi, mon pauvre ami !… mais j’étais seul de mon bord.


Maréchal.

Qu’a-t-il décidé ?


Le Marquis.

Qu’on vous retirait le discours.