Ouvrir le menu principal

Page:Augier - Théatre complet, tome 5, 1890.djvu/117

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chal. Soyez seulement assez bonne pour m’ouvrir le sanctuaire où il se retire.


Madame Maréchal.

Comment ! toutes les portes ne sont pas tombées devant vous ?


La Baronne.

Le domestique m’a allégué sa consigne, et je n’ai pas insisté.



Scène XII

Les Mêmes, MAXIMILIEN.



Madame Maréchal.

Que fait donc mon mari, monsieur Gérard, qu’il défend sa porte ?


La Baronne, à part.

Le secrétaire ! si c’était lui ?


Maximilien.

Je crois, madame, qu’il apprend son discours par cœur.


La Baronne.

Il compte donc le réciter ?


Maximilien.

Oui, madame.


La Baronne, à madame Maréchal.

Alors je n’ai presque plus rien à lui dire, et il me