Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/84

Cette page a été validée par deux contributeurs.
76
LE VOTE DES FEMMES

troupes. Ce fut à une de ces si vaillantes femmes et à un colonel, que fut confiée la mission d’aller s’entendre, à ce sujet, avec le comte de Clermont-Tonnerre. On affirmait ainsi, que le maintien du parlement à Grenoble, était dû au sexe féminin.

La petite fruitière Reine Audru et la fameuse Théroigne de Méricourt reçurent, disent les historiens, un sabre d’honneur, en récompense de la vaillance dont elles avaient fait preuve, à la prise de la Bastille le 14 juillet 1789.