Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/63

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VOUS ÊTES CLÉRICALES !


Dès les temps les plus reculés, la ruse religieuse a aidé la force gouvernementale à asservir, exploiter, spolier les femmes.

Sans demander aux femmes de se soumettre à une quelconque formalité, pouvoirs spirituels et pouvoirs temporels se sont entendus pour leur confisquer leurs droits, les annuler.

Les femmes accusées d’avoir causé la perte du genre humain, furent vouées à l’opprobre par le christianisme qui sanctionne la tradition juive de la chute de la femme.

Au lieu d’élever à leur niveau la génératrice que les pères de l’Église avaient mis sous leurs pieds, les laïques, qui rient de la légende biblique, ont adopté le dogme religieux de l’intériorité de la femme ; et, l’exclue du sacerdoce a été exclue du suffrage.

Pour évincer les femmes de la politique qui leur octroirait leur part des avantages sociaux, les hommes prétextent qu‘elles sont cléricales. ‘