Ouvrir le menu principal

Page:Auclert - Le vote des femmes, 1908.pdf/197

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
189
UN SEXE EST-IL SUPÉRIEUR À L’AUTRE ?

culine : les veuves et les célibataires, qui ont l’existence la plus longue.

Ce sont les femmes mariées qui ont la vie la plus courte.

Le cerveau de la femme restant inerte s’atrophie, tandis que le cerveau de l’homme travaillant s’hypertrophie. On peut donc penser que si les femmes étaient en la société dans les mêmes conditions que les hommes, elles seraient loin d‘être inférieures à ceux-ci.








11*