Page:Assollant - Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, II.djvu/324

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Lord Henri Braddock, qui était venu à Bombay pour décider lui-même du sort du royaume d’Holkar, et qui avait appris le premier succès de Barclay, jugea qu’il était prudent d’arrêter le vainqueur, et fit proposer une entrevue au maharajah.

« Qu’il vienne dans mon camp ! » répliqua le Malouin.

Mais il ne se montra pas exigeant sur les conditions de la paix, et, connaissant trop la lâcheté naturelle des pauvres Hindous pour avoir confiance dans l’avenir, il consentit à recevoir le titre d’allié de sa Majesté Victoria, reine d’Angleterre, impératrice de l’Hindoustan, et se contenta d’une indemnité de vingt-cinq millions de roupies pour les frais de la guerre.

Après quoi, les deux armées étant revenues dans leurs quartiers, il fit son entrée dans Bhagavapour.