Page:Assollant - Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, II.djvu/244

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXI

Départ.


Quand Sougriva fut parti :

« Eh bien, mon cher ami, dit Quaterquem, que s’est-il passé ? As-tu quelque nouveau Barclay à combattre ? Le premier me semble assez vigoureusement éconduit pour ne pas revenir de sitôt à la charge.

— Comment ! vous avez battu le fameux général Berclay, le héros de Lucknow ? demanda Alice.

— Et si bien battu, dit Quaterquem, qu’il doit galoper en ce moment sur la route de Bombay. »

Et il raconta l’incendie du camp anglais.

Mais il ne reçut pas de sa femme les applaudissements qu’il croyait avoir mérités. Alice se mon-