Ouvrir le menu principal

Page:Artaud - Artaud le Mômo, 1947.djvu/49

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ignobles déprédations
d’avinés dans les ciboires et les psautiers,
le vin des messes,
les crécelles des bonzes tartriques,
sortis innés d’un mamtram faussé,
tartre encroûtée d’un ancien crime,
latrines de sublimité !

l’heure approche où le puisatier qu’on déféqua dans
les poubelles baptismales des bénitiers,
se rendra compte qu’il était moi,