Page:Arnould - Anecdotes inédites sur Malherbe, 1893.djvu/78

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


maîtresse (la princesse de Condé) — une des plus belles pièces et des plus honteuses actions du poète.

Il empruntait pour la première fois à Ronsard et à Desportes ce sixain coupé de deux petits vers. Voir l’histoire et les avantages de ce rythme dans Allais, p. 338-340. —

Les douzains étaient les sous qui valaient 12 deniers. —

Tallemant a comme d’ordinaire écourté vivement le trait, I, 283.

Le mot, qui ne peut manquer d’avoir été rapporté par Racan, a dû être prononcé entre le mois de janvier 1610, date de la composition de la pièce, et le mois de mai de la même année, date de la mort d’Henri IV, qui n’est pas traité de « feu roy ».


Soupers à la chandelle.

Anecdote 26. (P. 231.) Quand il soupoit de jour, aux grans jours d’esté, il faisoit fermer ses fenêtres, et allumer de la chandelle ; et disoit, qu’autrement ce seroit disner deux fois.

Tallemant cite cette originalité, I, 286, en employant le discours direct, comme il ne manque presque jamais de le faire. Paulin Paris note en marge que l’on soupait alors à huit heures, comme on dînait à midi (V. an. 19).

Racan, qui avait ses entrées libres dans la chambre garnie de son maître, put surpendre cette habitude et la conter ensuite.


Les chenets.

Anecdote 27. (P. 231.) Comme il se chauffoit un jour en compagnie, il y avoit à la cheminée de ces grans chenets du temps