Page:Arnould - Anecdotes inédites sur Malherbe, 1893.djvu/33

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 25 —

rement avec le reste, afin de maintenir toujours la distinction entre le texte direct et authentique de Racan et l’écho de ses conversations répété par Conrart.


IV

Mode de publication des anecdotes

Nous donnons à présent les 34 anecdotes supplémentaires.

Nous leur avons rigoureusement conservé Tordre du ms., ainsi que le groupement qu’elles y forment en quatre additions distinctes et inégales :

Addition I, littéraire — anecdotes 1 à 11.

Addition II, 1re série de « bons mots » — anecd. 12 à 16.

Addition III, 2e série de « bons mots » — anecd. 17 à 32.

Addition IV, relative à la mort de Malherbe, — anecd. 32 à 34.

Nous avons nécessairement omis une anecdote inédite qui se trouve à la p. 218 du ms., — qui se place après ces mots : « … venu d’un valet de chambre ou d’un violon » Lal. p. lxxvi, et commence ainsi : « Il disoit quelquefois… » : elle se trouve également dans N et n’a jamais été publiée à cause de sa grossièreté. Nous avons scrupuleusement respecté, dans le texte des anecdotes, l’orthographe même de Conrart et