Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/392

Cette page n’a pas encore été corrigée


Chapitre 34


que la principale chose, à laquelle il faut avoir esgard pour regler les communions d’une personne, ne sont pas ses occupations.

c’est la seconde raison que vous apportez, pour empescher de communier tous les jours. Mais outre qu’elle n’est pas generalle, et qu’elle n’a point de lieu envers un grand nombre de personnes, qui ont fort peu, ou point d’occupation, ainsi que j’ay desja