Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/365

Cette page n’a pas encore été corrigée


doit avoir l’oreille de l’ame attentive à ses discours, et à ses entretiens exterieurs.


Chapitre 30


seconde condition d’un bon directeur, qu’il soit spirituel.

vous desirez outre cela que le directeur soit spirituel ; sans cette condition toute la sagesse du monde n’est que folie, et toute la lumiere de la doctrine n’est qu’un faux brillant qui conduit au precipice : mais aussi cette qualité en enferme tant d’autres ; qu’il n’est peut-estre pas si aisé de la posseder que vous vous l’imaginez : ce que je puis vous faire voir par un discours tiré des enseignemens des peres, si vous tesmoignez le desirer, ou en douter : mais je me contenteray pour cette heure de vous renvoyer au pastoral de S Gregoire Le Grand, et de vous dire qu’un directeur, pour estre spirituel, entre les autres conditions que vous verrez dans ce saint, en doit posseder deux en un degré eminent : la prudence de l’esprit, et cette liberté genereuse, que l’esprit du seigneur inspire à ceux qu’il remplit, ubi spiritus domini ibi libertas, où est l’esprit du seigneur là est la liberté.

Ce sont les deux qualitez que Jesus-Christ a conferées à ses apostres, lors qu’il les a establis