Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/360

Cette page n’a pas encore été corrigée


dit Tertullien : ce qu’il rapporte pour un exemple d’une inviolable tradition, quoy qu’il ne s’en trouve rien dans l’escriture. Recevoir ce sacrement de la main des prestres, c’est ne le recevoir que par leur ordre : de sorte, que si celuy, qui se sent coupable de pechez mortels n’est dans la disposition de ne point approcher de l’eucharistie, que selon l’ordonnance de son confesseur, et s’il ne peut souffrir que l’on luy differe la participation de ces mysteres, comme estans encore trop disproportionnez à sa foiblesse, afin de luy procurer une plus parfaitte guerison par les actions de la penitence, il renverse la principale partie de la puissance sacerdotale ; il fait violence au corps et au sang de Jesus-Christ, pour me servir des paroles de Saint Cyprien ; il merite, si nous en croyons Saint Augustin, d’estre à jamais separé de l’autel du ciel, à cause de la desobeïssance, par laquelle il refuse d’estre separé de l’autel de la terre pour quelque temps : (...) ?

Mais apres avoir estably la necessité d’un directeur, il reste à en establir les conditions : car quelque utilité qu’il y ait d’avoir un guide, il vaut mieux neantmoins n’en avoir point, que d’en avoir un qui ne sçache pas, ou qui ne vueille