Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/270

Cette page n’a pas encore été corrigée


Et en fin pour vous oster toute sorte de replique, il vous soustiendra dans l’epistre à Antonien, (...). Apres cela, je doute, qu’il vous prenne plus envie de vouloir faire passer ce saint evesque, et ce saint martyr pour partisan de vostre doctrine.

Mais si je vous monstre, qu’à l’endroit mesme que vous citez, il vous condamne formellement,