Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/259

Cette page n’a pas encore été corrigée


Considerez, je vous prie, avec quelque attention, les paroles de ce grand saint, et jugez si celuy qui ne se contente pas que l’on soit exempt de toute impureté de corps, et d’esprit , pour approcher de l’eucharistie, envoyeroit à la table sacrée ceux qui auroient commis des pechez mortels, aussi tost apres une simple