Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/254

Cette page n’a pas encore été corrigée


peres parlent, s’estendist égallement aux innocens et aux coupables ; aux justes , et aux penitens . Si vous avez cette creance, je vous feray voir par tous les peres que vous citez, que vous n’estes pas fort intelligent dans leur doctrine : que si vous ne l’avez pas ; vous abusez de l’ignorance des autres dans une matiere aussi importante que la conduite des ames ; leur faisant accroire, que suivant l’esprit des peres, ils doivent communier souvent, au lieu qu’en l’estat où une grande partie se trouve, les peres les eussent retranchez pour long-temps de la veuë mesme des mysteres.


Chapitre 8


sentimens de Saint Basile, touchant la penitence et la sainte communion.

ce que vous rapportez de Saint Basile, (puis qu’il faut que je vous trouve tous vos passages) ne se rencontre que dans un recueil d’epistres adjousté à ses œuvres, dont une