Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/242

Cette page n’a pas encore été corrigée


avec un peu plus d’attention que vous n’avez fait ; je trouve que ce mesme endroict des actes des apostres, nous fournit deux considerations extremément remarquables. La premiere, c’est que l’escriture nous declare deux choses de ces premiers chrestiens ; l’une, qu’ils perseveroient en la doctrine des apostres, et l’autre, qu’ils perseveroient en la sainte communion ; où la seconde est une suitte de la premiere. ils perseveroient, dit l’escriture, en la doctrine des apostres, et en la communion de la fraction du pain. ne craignez vous point de commettre un sacrilege en renversant l’ordre estably par le Saint Esprit, en faisant marcher, comme vous faites tousjours en cét escrit, la perseverance en la communion, avant la perseverance en la doctrine des apostres ; au lieu que la perseverance en la doctrine des apostres, c’est à dire l’observation des regles divines qu’ils avoient apprises de Jesus-Christ, et qu’il leur avoit commandé d’enseigner aux autres, precede selon l’escriture la perseverance dans la participation de l’eucharistie. La seconde remarque, qui vous monstrera bien evidemment, quelle pureté l’on doit avoir pour se presenter à la table du seigneur ; c’est qu’au lieu que dans ce second chapitre il est expressément dit des nouveaux convertis, qu’ils perseveroient en la doctrine des apostres,