Ouvrir le menu principal

Page:Arnaud - De la frequente communion, 1643.djvu/228

Cette page n’a pas encore été corrigée


leur sont entierement opposées ; et enfin, que l’on ne puisse pas dire de la foy, (...), la foy des temps, et non pas de l’evangile ; et que l’on puisse dire des mœurs, (...), les mœurs des temps, et non pas de l’evangile. Nous apprenons des peres, et particulierement de S Gregoire Le Grand dans ses morales ; que la vertu et la pieté chrestienne ne doit pas estre moins fondée dans la succession apostolique, que la doctrine et la foy ; (...). Ce qu’il confirme dans son pastoral, escrit depuis ses morales, où il remarque, (...). Voila quel est le devoir, selon ce grand pape, d’un pasteur evangelique, et d’un fidelle directeur des ames. Voila le modelle de sa conduite : voila ce qui le rend digne de recompense