Ouvrir le menu principal

Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 1.djvu/240

Cette page a été validée par deux contributeurs.



STREPSIADÈS.

Quel mal t’a fait Tlèpolèmos ?


AMYNIAS.

Ne raille pas, mon ami, mais fais-moi rendre par ton fils l’argent qu’il me doit, aujourd’hui surtout que je suis tombé dans le malheur.


STREPSIADÈS.

Quel argent ?


AMYNIAS.

Celui qu’il m’a emprunté.


STREPSIADÈS.

Et de fait tu es mal en point, à ce qu’il me semble.


AMYNIAS.

Je suis tombé en lançant mes chevaux, j’en atteste les dieux.


STREPSIADÈS.
Pourquoi ces sornettes ? Tu es chu de ton âne
ou de
ton âme !

AMYNIAS.

Des sornettes ! Parce que je veux ravoir mon dû ?


STREPSIADÈS.

Il n’est pas possible que tu sois sain d’esprit.


AMYNIAS.

Pourquoi ?