Ouvrir le menu principal

Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 1.djvu/219

Cette page a été validée par deux contributeurs.



L’INJUSTE.

Par la nouveauté de mes idées.


LE JUSTE.

En effet, elles fleurissent parmi les insensés.


L’INJUSTE.

Non pas ; auprès des sages.


LE JUSTE.

Je te mettrai à male mort.


L’INJUSTE.

Dis-moi, en quoi faisant ?


LE JUSTE.

En disant ce qui est juste.


L’INJUSTE.

Et moi je renverserai tout cela, en te contredisant. Et d’abord je soutiens absolument qu’il n’y a pas de justice.


LE JUSTE.

Pas de justice ?


L’INJUSTE.

Oui ; où est-elle ?


LE JUSTE.

Chez les dieux.


L’INJUSTE.

Comment donc, si la justice existe, Zeus n’a-t-il pas péri pour avoir enchaîné son père ?