Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 8.djvu/472

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que son caractère personnel s’y prêtait merveilleusement. Mais il aurait pu, s’il avait été mieux intentionné, tempérer ce régime par la justice et l’humanité, tandis que sa cruauté instinctive n’a fait de lui qu’un exécrable Tyran[1].

  1. Le livre publié en 1824 par Hérard Dumesle, sous le litre de : Voyage dans le Nord d’Haïti, etc., offre une infinité de traits de la vie privée et publique de Henry Christophe, en appréciant avec une haute intelligence le déplorable système de gouvernement qu’il adopta. Nous y renvoyons nos lecteurs nationaux, qui verront aussi dans cette estimable production, une appréciation raisonnée et consciencieuse du système politique de Pétion, de ses actes, des beaux traits de toute sa vie, et du reste, bien des opinions sur nos fastes révolutionnaires, avec lesquelles nous sommes heureux de nous trouver en parfait accord.