Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 8.djvu/393

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ne donnerait que des consultations, ne pouvant plaider à cause de sa faible santé. Mais quelque temps après, il retourna sur sa hatte, et de là il alla se fixer définitivement à Santo-Domingo, dans le cours de l’année 1821.

Dans le même mois de novembre, une ordonnance du roi Henry Ier organisa l’instruction publique dans ses États, sous la direction d’une chambre royale composée de quinze membres. Il devait y avoir des écoles primaires, selon la méthode lancastérienne, des collèges, des académies et autres établissemens où l’enseignement serait gratuit, le roi salariant les professeurs qui baseraient leur instruction sur de bons principes, — la religion, le respect pour les lois et l’amour du souverain. Mais il n’y eut d’autres établissemens que quelques écoles primaires dans les principales villes[1].

  1. C’est cette ordonnance qui fit croire à l’étranger, que Christophe répandait l’instruction et les lumières dans son royaume, et que — « l’instruction porta ses fruits contre le ’despotisme,’en le renversant de son trône : Placide Justin le dit textuellement. Voilà comment on écrit l’histoire des pays qu’on ne connaît pas.