Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 6.djvu/301

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cacao, sans compter d’autres articles de moindre valeur qu’il serait difficile de détailler.

D’un autre côté, M. Madiou porte l’exportation du café à 30,870,111 livres, non compris la quantité qui passait en contrebande et qui était, dit-il, presque égale[1].

Il y a lieu de croire, en effet, quant au café, que R. Sutherland accusait un chiffre trop inférieur ; et nous regrettons de ne pouvoir déterminer au juste quelles étaient les productions d’Haïti à cette époque, à quel taux s’élevaient les recettes et les dépenses de l’empire.

  1. Hist. d’Haïti, t. 3, p. 182.