Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 6.djvu/108

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cela fait, mon aide de camp restera près de vous au Port-au-Prince. Vous enverrez un des vôtres au général Jean-Louis François qui, après avoir signé et fait signer les officiers supérieurs de sa garnison, enverra ce paquet au général Geffrard par un de ses aides de camp : le vôtre restera à Aquin pour attendre son retour.

Vous écrirez au général Magloire de se rendre à Léogane, pour qu’au retour de votre aide de camp il puisse signer ladite pièce.

Je ne fais pas réunir les officiers généraux dans ce moment, parce que leur présence est trop utile dans leurs commandemens pour activer les travaux des fortifications.

Vous ordonnerez à tous les commandans des lieux où passera votre aide de camp, de lui fournir autant de montures qu’il en aura besoin, en raison de sa mission. Il faut que dans dix jours je reçoive le paquet ici.

J’ai l’honneur de vous saluer,

Signé : Dessalines.

Cette lettre avait au moins le mérite de la franchise d’un ordre dictatorial. Une seule chose la dépare, — c’est la faculté qu’elle semblait laisser à Pétion de ne pas signer la pièce dont s’agit, après lui avoir dit qu’elle demandait sa signature, c’est-à-dire qu’elle l’exigeait ; mais tout le reste lui disait assez qu’il n’y avait point à délibérer. Le secrétaire qui ajouta cette expression facultative connaissait sans doute les sentimens républicains de Pétion ; mais il n’appréciait pas assez son caractère politique. L’homme qui était resté impassible à lecture de l’arrêté de Leclerc, relatif à la déportation de Rigaud, qui avait toujours eu une physionomie calme en présence de ce capitaine-général, n’était pas susceptible de commettre une faute aussi grossière, que de refuser sa signature en une telle occurrence. La pièce envoyée par le futur

    constitution de 1805 ne qualifia point les enfans de l’empereur, de princes ou princesses. Son épouse seule fut qualifiée d’Impératrice.