Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 3.djvu/309

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chapitre xii.


Départ et mort de Leblanc. — Ses soupçons contre Sonthonax, et procédés de ce dernier envers lui. — Mission de Martial Besse en France. — Faits relatifs aux élections des députés de Saint-Domingue. — Ils ne sont pas admis au corps législatif. — Nouvelles élections au Cap de 7 autres députés. — Arrivée du général anglais Simcoë, et mesures prises par lui. — Les Anglais sont chassés de divers points. — Sonthonax fait arrêter Desfourneaux. — Il élève Toussaint Louverture au rang de général en chef. — Lettre de ce dernier à Laveaux. — Rigaud échoue de nouveau contre les Irois. — Lettre de Lapointe à Rigaud, et sa réponse. — Mémoire de Rigaud en faveur des hommes de couleur.


On a vu, dans le 9e chapitre de ce livre, Leblanc, membre de l’agence, y faire la motion — « que Sonthonax prît seul les rênes du gouvernement de la colonie, pour y rétablir l’ordre et la confiance, en faisant valoir le talisman de son nom et de ses actions passées ; » — et Sonthonax décliner cette responsabilité, en promettant de ne rester dans la colonie que jusqu’en germinal de l’an v.

Leblanc, comme nous l’avons dit, avait été employé aux États-Unis pendant que Sonthonax était commissaire civil à Saint-Domingue. Il y avait entendu les colons réfugiés ; il connaissait les procédés de ce commissaire envers eux. Depuis cette motion, Giraud, dégoûté, s’était