Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 2.djvu/486

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


RÉSUMÉ DE LA DEUXIÈME ÉPOQUE.


Le départ de Polvérel et Sonthonax pour la France nous fait arriver à la fin de la deuxième époque de cette période de notre histoire nationale. Présentons donc à nos lecteurs le résumé de cette époque, comme nous l’avons fait pour la première, comme nous continuerons à le faire successivement.


Durant ce court espace de temps, des événemens graves et importans se sont accomplis à Saint-Domingue, par l’influence et l’énergie de deux hommes dévoués à la grande cause de la liberté et de l’humanité. Des résultats immenses ont été obtenus. S’ils sont encore loin de fixer l’avenir de ce pays, ils le font du moins entrevoir à travers le voile mystérieux qui le couvre. Instrumens intelligens de la Providence, qui seule sait ce que cette colonie doit devenir, Polvérel et Sonthonax marchent d’un pas ferme et assuré dans l’accomplissement de leur mission orageuse.

Cependant, dénoncés d’avance par les coryphées du parti colonial en France, comme les agens des Amis des noirs qui siégent à l’assemblée nationale législative ; accueillis avec les préventions les plus défavorables par les dominateurs de Saint-Domingue, ils se voient en quelque sorte contraints, dès leur arrivée, d’user de toute la dextérité de leur esprit, pour inaugurer le pouvoir dont ils sont revêtus, pour en exercer les attributions légales. Ils sont forcés à une profession de foi qui est peut-être habile dans la circonstance, mais qui offre certainement