Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 2.djvu/344

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aient essayé les premiers d’émouvoir les puissances de l’Europe sur le son de Saint-Domingue. Les hommes de couleur étaient paisibles dans leurs foyers, lorsqu’ils ont été enveloppés dans la conspiration générale…

J’arrive à Saint-Marc : là, je trouve des proclamations du commandant anglais qui circulaient, dans lesquelles on annonçait que les commissaires civils étaient décrétés d’accusation ; on disait que la France leur avait retiré sa confiance, qu’ils étaient mis hors la loi, qu’il était enjoint à tous les colons de leur courir sus… Calculez maintenant quelle devait être la position des commissaires civils, seuls au milieu des hommes libres ; calculez quels devaient être les moyens qu’on devait employer pour les faire assassiner, pour les faire disparaître de la colonie. On avait eu soin alors par la même voie, c’est-à-dire en corrompant ceux qui étaient attachés aux commissaires civils, on avait eu soin, dis-je, de les en détacher, en leur représentant les commissaires comme disgraciés de la convention nationale, comme désavoués par elle. Que devaient penser les hommes de couleur lorsqu’on leur mettait sous les yeux le décret de la convention nationale, du 16 juillet 1793, qui déclarait qu’ils n’avaient plus sa confiance, qui les décrétait d’accusation ? Ne devaient-ils pas alors, épouvantés d’avoir servi les commissaires civils, s’imaginer que la convention nationale réprouvait leur conduite ? Ne devaient-ils pas s’associer à leurs ennemis, aux Anglais, pour s’emparer des commissaires civils ou les poignarder ?… De nouveaux moyens furent pris pour tenter leur fidélité, et on devait d’autant mieux réussir, qu’alors qu’on les invitait à la révolte contre l’autorité déléguée par la république, on leur donnait cette démarche comme un moyen de plaire à la république. Ainsi les hommes de couleur, en se révoltant contre les commissaires civils, étaient encore excusables… L’émigration de Lasalle au Môle, la proclamation du général anglais, la circulation du décret d’accusation rendu contre nous, produisirent un effet terrible dans la province de l’Ouest, effet tel, que les commissaires civils ne purent point l’arrêter ; sept des principales communes de cette province se livraient aux Anglais, après avoir arboré le pavillon blanc… La province du Sud, depuis le Sale-Trou jusqu’à Tiburon, est restée constamment fidèle à la république, et l’ennemi n’a eu d’autre point dans cette partie que Jérémie. Il a été chassé de Tiburon ; Léogane a été repris, depuis que le décret du 16 pluviôse (celui qui prononça et confirma la liberté générale) a été connu à Saint-Domingue, depuis que les hommes libres de couleur, à Saint-Domingue, ont eu la certitude que la conduite des commissaires civils avait été parfaitement d’accord avec les intentions