Ouvrir le menu principal

Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 2.djvu/242

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


des nobles, des moines et des prêtres espagnols, qui voudront s’attacher à la culture et à l’exploitation desdites terres.

43. Seront au surplus observées, dans le partage des terres de la couronne, des nobles, des moines et des prêtres, toutes les dispositions de ma précédente proclamation, relatives au partage des terres déclarées vacantes dans la province de l’Ouest.

44. Dans le cas où la commission civile jugera à propos de rendre ladite proclamation commune aux provinces du Nord et du Sud, il sera fait une seule masse de toutes les propriétés déclarées vacantes dans les trois provinces, et les guerriers et cultivateurs de la partie française, seront admis, sans distinction de provinces, à partager entre eux la totalité desdites propriétés déclarées vacantes, et des revenus en provenant, suivant l’ordre et aux conditions qui ont été prescrites depuis pour la province de l’Ouest.


On sent l’embarras qu’éprouvait Polvérel, en présence des intrigues ourdies contre la commission civile, par les ennemis intérieurs et extérieurs ; car, à travers toutes les dispositions de sa proclamation du 27 août, on reconnaît les pénibles efforts qu’il fait pour trouver une solution à la crise dont la colonie est menacée. Esprit par trop systématique, il a conçu un plan de libération graduelle pour appeler successivement les esclaves à la liberté, en leur faisant mériter de l’obtenir ; il voit ce plan contrarié par les événemens et par la perfidie des ennemis de sa patrie, et il s’y rattache encore ; il semble ne pas concevoir que les esclaves qui se soulèvent de toutes parts sont aussi impatiens d’obtenir leur liberté que les affranchis l’avaient été d’obtenir leur égalité avec les blancs. Alors qu’il dispose de beaucoup de propriétés des colons en faveur des diverses catégories d’esclaves qu’il déclare libres, il s’arrête devant la mesure de la liberté générale, comme si elle eût été plus condamnable que cette expropriation.

Une autre observation ressort de sa proclamation du