Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/65

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


signe par des noms différents, et qu’il importe de connaître.

En Asie, ces espaces s’appellent des steppes. Les plus vastes steppes du monde, comme aussi les plus élevées au-dessus du niveau de la mer, s’étendent dans une longueur de plus de deux mille lieues au sud du mont Altaï, depuis la muraille de la Chine jusqu’au lac Aral. Quelques-unes sont couvertes de plantes ordinaires ou saumâtres ; d’autres se font remarquer par des efflorescences salines semblables à de la neige. La horde guerrière qui, sous la dénomination de Huns, ravagea l’Europe il y a quelques siècles, était sortie des steppes mongoles.

En Afrique, ces vastes plaines s’appellent des déserts. Le sol y est composé du sable le plus aride ; l’œil n’y aperçoit aucune trace de végétation ; les ondulations de ces terrains sont extrêmement légères, et les peuples qui les traversent en caravanes dirigées des bords de la Méditerranée vers Tombouctou, se sont par cette raison unanimement accordés à les appeler des mers de sable. En étendant encore davantage cette expression métaphorique, ils nomment le chameau, dont la force, la patience et la sobriété ont seules donné la possibilité de traverser des contrées aussi arides, le navire du désert. De faibles troupeaux d’autruches ou de gazelles, des lions et des panthères sont les seuls animaux qui fassent des incursions dans les déserts d’Afrique.

Les déserts d’Afrique ont une étendue peu inférieur au triple de celle de la Méditerranée. On y a découvert çà et là quelques espaces isolés, de peu d’étendue, abondants en sources, couverts de dattiers et d’une riche végétation : on les appelle des oasis.