Ouvrir le menu principal

Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


quel la sentence fut rendue contre Galilée, et les juges qui y apposèrent leurs noms, on a exécuté dans un des lieux les plus apparents de l’église de Santa-Croce, un beau monument en marbre, que les voyageurs de tous les pays ne manquent jamais d’aller visiter, et qui rappelle à la fois la gloire d’un des plus grands hommes que la Toscane ait produits, et les persécutions qui abreuvèrent ses derniers jours.

Le pape Benoît XIV annula la sentence de l’inquisition qui condamnait l’ouvrage de Galilée. La théorie du mouvement de la Terre est aujourd’hui enseignée partout, même à l’observatoire romain. Je citerai comme preuve de cette assertion les lignes suivantes, que j’extrais d’un Mémoire du père Secchi, jésuite, sur les observations du pendule, publié à Rome en 1851 : « Le mouvement de rotation de la Terre autour de son axe est une vérité qui, de nos jours, n’a pas besoin d’être démontrée ; elle est, en effet, un corollaire de toute la science astronomique. »


CHAPITRE VI

preuves matérielles du mouvement de rotation de la terre


N’y a-t-il pas des preuves matérielles du mouvement de rotation de la Terre ? Ces preuves existent, je vais les expliquer succinctement.

Admettons que la Terre soit, en effet, douée d’un mouvement de rotation dirigé de l’occident à l’orient, et cherchons les conséquences mécaniques de cette hypothèse.