Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/298

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


n’a été quelque peu ébranlée que depuis une quarantaine d’années.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T3 djvu 0298 Fig268.png
Fig. 268. — Deuxième position du cercle répétiteur pour la détermination d’une distance zénithale.

On se prit alors à considérer que pendant le passage d’une observation paire à l’observation impaire, la lunette n’est retenue que par la petite vis de rappel placée près de l’oculaire, en telle sorte que de ce côté, le moindre temps perdu, le moindre jeu des filets saillants de la vis dans les cavités de l’écrou qui les reçoit, peut devenir l’origine d’erreurs considérables sur les distances au zénith mesurées. On examina alors de plus près les incertitudes dépendantes des excentricités des axes. Les effets du frottement des alidades sur les limbes furent également supputés. On s’occupa enfin de l’action des changements de la température extérieure. Sans nier l’in-