Ouvrir le menu principal

Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/297

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les artistes anglais, si bons juges en pareille matière, s’étaient prononcés pour la négative ; ils avaient cru qu’un instrument ne pouvait éprouver des renversements complets ainsi que l’exige la manœuvre du cercle répétiteur sans qu’il en résultât des erreurs dans les observations provenant des déplacements relatifs des pièces mobiles.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T3 djvu 0297 Fig267.png
Fig. 267. — Première position du cercle répétiteur pour la détermination d’une distance zénithale.

Sur le continent, où l’art de construire des instruments de précision n’avait pas encore fait les immenses progrès qui se sont opérés de nos jours, on ne fut frappé que de la possibilité d’anéantir à l’aide du principe de la répétition, les erreurs de division quelles qu’elles fussent. L’accord des résultats partiels, dans la mesure de diverses latitudes, ajouta à la confiance des astronomes, laquelle