Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/294

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’ailleurs que chaque fois qu’on détache une lunette pour la diriger sur l’un des points A ou B, l’autre lunette reste fixée sur l’autre point B ou A et que par conséquent on a un moyen certain de s’assurer de l’immobilité du cercle pendant ces manœuvres.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T3 djvu 0294 Fig264.png
Fig. 264. — Cinquième position des lunettes du cercle répétiteur pour la mesure d’une distance angulaire.

Pour mesurer les distances zénithales, lorsque le cercle a été amené dans la position verticale et qu’on s’est assuré de sa verticalité par les procédés que nous avons indiqués, on le dirige dans le plan de l’objet A (fig. 267 à 273), et la lunette supérieure L étant placée sur le zéro de la graduation, on fait tourner le limbe jusqu’à ce qu’elle soit fixée sur l’objet (fig. 267). Les niveaux à bulle d’air dont l’appareil est muni doivent servir à indiquer la