Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/291

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Maintenant que nous avons donné une description détaillée du cercle répétiteur, et que nous avons fait connaître les précautions à prendre pour l’établir en un lieu, voyons comment on procède aux observations d’après le principe des répétitions. Supposons d’abord qu’il s’agisse de trouver la distance angulaire des deux points A et B (fig. 260 à 266), dans le plan desquels est dirigé le cercle.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T3 djvu 0291 Fig261.png
Fig. 261. — Deuxième position des lunettes du cercle répétiteur pour la mesure d’une distance angulaire.

La lunette supérieure L est placée de telle sorte, que son index correspond au zéro de la graduation du limbe ; elle est fixée au cercle dans cette position ; on la dirige sur l’objet A, et aussitôt après on fait mouvoir la lunette inférieure L′ pour la diriger sur le point B ; les deux lunettes font entre elles évidemment l’angle cherché