Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/282

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de rotation, et dont l’effet est de fixer le plan du cercle dans une position inclinée quelconque. On ajoute quelquefois à ce quart de cercle une vis de rappel sans fin, qui est d’une grande commodité dans les observations azimutales et dans les opérations que l’on fait pour amener le cercle dans une position bien verticale.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T3 djvu 0282 Fig253.png
Fig. 253. — Vue supérieure du pied du cercle azimutal.

Les trois vis du pied de cuivre de l’instrument (fig. 250 et 251, p. 261, 262) sont reçues dans des coquilles attachées à la surface supérieure du pied de bois. Ces coquilles servent à mettre l’instrument dans la position où il était à un autre moment et dans d’autres observations, et à l’y maintenir exactement malgré le mouvement des vis qui ferait chavirer l’instrument et écarterait les lunettes des objets qu’on veut mettre sous le fil. La vis B, employée pour régler la position, n’aurait dans ses mouvements, à cause