Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/249

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Desaguadero et du lac de Titicaca. Cette Cordillère orientale est renfermée dans les limites de la nouvelle république de Bolivia. C’est là que se trouvent l’Illimani et le Sorata.

De part et d’autre de la masse centrale, la chaîne des Andes se prolonge d’un côté jusqu’à l’isthme de Panama, et de l’autre jusqu’au détroit de Magellan ; elle se partage parfois en trois branches, par exemple vers les hautes plaines de Pasco et de Huanuco, et elle présente des renflements qui s’élargissent et forment de puissants contre-forts comme sont les promontoires de Cordova, de Salta, de Jujug, de Cochambaba, etc.

Les plus hautes cimes des Andes doivent être rangées dans l’ordre suivant :

Aconcagua (Chili ) 
 7 291
mètres.
Sahama (Bolivie) 
 7 012
Perinacota ( Bolivie) 
 6 614
Pomarape (Bolivie ) 
 6 613
Chimborazo (Pérou) 
 6 530
Nevado de Sorata (Bolivie) 
 6 490
Nevado de Illimani (Bolivie) 
 6 456
Gayambe-Urcu ( Pérou) 
 5 919
Chipicani (Pérou) 
 5 760
Pichu-Pichu (Pérou) 
 5 670
Pyramides d’Hinissa (Pérou) 
 5 315
Inchocaio (Pérou) 
 5 240
Cerro de Potosi (Pérou) 
 4 888
Nevado del Corazon (Pérou) 
 4 814

On voit combien ces hautes cimes des Cordillères des Andes sont plus élevées que les cimes des chaînes de montagnes de l’Europe. Les noms de ces cimes immenses rappellent que la plus grande partie de ces hauteurs sont plongées dans les régions des neiges perpétuelles ; razo,