Ouvrir le menu principal

Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 3.djvu/151

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui eurent lieu en 1783, occupent le premier rang dans les phénomènes de ce genre : elles ravagèrent une immense étendue de pays. Pendant une année entière, à la suite des éruptions, l’atmosphère de l’Islande se trouva mêlée à des nuages de poussière que pénétraient à peine quelques rayons de soleil.

En janvier 1823, le Wester-Jokul a présenté une éruption de cendres et de pierres.

Dans le prolongement de la chaîne volcanique de l’Islande se trouve l’île de Jean Mayen qui présente un haut volcan nommé l’Esk, que M. Scoresby a découvert et visité en 1817. Ce volcan a fait éruption à la fin d’avril 1818 ; des jets de fumée montaient toutes les trois ou quatre minutes jusqu’à la hauteur de 1 200 à 1 400 mètres.

§ 3. — Volcans des îles voisines du continent d’Afrique.

On ne connaît pas avec certitude, de volcan proprement dit, qui soit situé en Afrique ; mais les îles que les géographes rangent dans les dépendances de ce continent, renferment plusieurs bouches volcaniques toujours ouvertes. Les volcans africains sont El Pico dans l’île del Pico du groupe des Açores ; le Pic de Teyde ou de Ténériffe, dans l’île de Ténériffe ; le Fuego, dans l’île du même nom appartenant à l’archipel du Cap-Vert ; les trois Salasses, dans l’île de Bourbon ; le Zibbel-Teïr, dans l’île du même nom que présente la mer Rouge ; enfin le volcan de l’île de l’Ascension, par 8° de latitude sud.

El Pico est la seule montagne des îles Açores qui