Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 2.djvu/257

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
225
LIVRE XVI. — MOUVEMENTS DES PLANÈTES.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T2 djvu 0257 Fig172.png
Fig. 175. - Ellipse apparente décrite par le Soleil autour de la Terre
placée au foyer.

Dans la première (fig. 172), T représente la Terreimmobile au foyer de la courbe que le Soleil semble parcourir ; dans la seconde (fig. 173) S représente le Soleil en repos dans l’intérieur de la courbe que la Terre décrit en une année. Suivons plus loin la comparaison des deux hypothèses.

Nous avons reconnu, à l’aide des mesures micrométriques, que le diamètre du Soleil est variable, et que par conséquent il doit en être de même de sa distance à la Terre. Or, cette distance ne sera pas moins variable si on suppose le Soleil immobile au foyer de l’orbite annuelle, que lorsqu’on plaçait la Terre à ce foyer. Il y a plus : si les dimensions de l’ellipse sont les mêmes dans les deux cas, les variations des distances auront exactement les mêmes valeurs numériques. Seulement, dans le