Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 1.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.
53
LIVRE II. — NOTIONS DE MÉCANIQUE.

de 1 mètre. Son contour portait 1 200 dents. Il est facile de comprendre comment un poids attaché à une corde qui s’enroule sur un cylindre mobile autour de son axe (fig. 19), peut faire tourner une roue dentée. Qu’on suppose que cette roue engrène avec diverses roues attachées à des aiguilles animées de diverses vitesses (fig. 20, p. 54) on reconnaîtra sans peine que les mouvements de ces aiguilles pourront être combinés de manière à mesurer le temps et à indiquer les heures, les minutes et les secondes sur des cadrans.

ARAGO Francois Astronomie Populaire T1 page 0073 Fig19.jpg
Fig. 19. — Poids moteur des horloges, vu de face et de profil.


Après avoir indiqué, dans ses Questions de mécanique, comment deux cercles contigus dont l’un entraîne l’autre se meuvent en sens contraires, Aristote parle, nous l’avons vu plus haut (p. 50), des petites roues que l’on consacre dans les temples et qui sont d’airain et de fer.

Aristote ajoute : « En supposant que les cercles soient