Page:Apollinaire - Alcools.djvu/159

Cette page a été validée par deux contributeurs.

ALCOOLS


Ô La Vallière
Qui boite et rit
De mes prières
Table de nuit


Et tous ensemble
Dans cet hôtel
Savons la langue
Comme à Babel


Fermons nos portes
À double tour
Chacun apporte
Son seul amour

159