Page:Apollinaire - Alcools.djvu/154

Cette page a été validée par deux contributeurs.

ALCOOLS


V


Que lentement passent les heures
Comme passe un enterrement


Tu pleureras l’heure où tu pleures
Qui passera trop vitement
Comme passent toutes les heures

154