Ouvrir le menu principal

Page:Anthologie contemporaine, Première série, 1887.djvu/199

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Ah ! — Et tu y es demeurée jusqu’à cette heure ?

— Le temps de revenir tout au plus… J’espérais bien te trouver en rentrant… Et toi, qu’as-tu fait pendant mon absence ?

— Rien ! — Ah ! si fait, j’ai pris le thé.

— Tu ne t’es pas trop ennuyé ?

— Non.

Elle croise les mains sur son épaule, sa peau moite presque collée à la sienne, avec le joli sourire cruel des tromperies accomplies, et, l’esprit distrait, fait danser sa mule au bout de son pied.

— À propos, fait-il de l’air le plus calme, quelqu’un est venu prendre le thé avec moi.

— Vraiment ?

— Oui, Mme de Marbois.

Ainsi qu’une panthère cinglée par le fouet du dompteur, elle fait un bond terrible ; en un instant une pâleur livide s’est répandue sur ses traits ; ses yeux sont chargés de flammes ; les mains tendues, comme cherchant un appui, elle recule jusqu’au mur. Puis, les dents serrées, furieuse, elle croise les bras et la gorge soulevée par brusques saccades, lui jette ce défi :

Mme de Marbois est venue !… Alors, vous savez tout…

— Eh bien ! après ?

Camille Lemonnier.




LIBRAIRIE NOUVELLE. — Bruxelles, 2, Boulevard Anspach, 2.
LIBRAIRIE UNIVERSELLE. — Paris, 41, rue de Seine, 2.
DIRECTION : Bruxelles, 62, rue du Marteau, 62.