Ouvrir le menu principal

Page:Anthologie contemporaine, Première série, 1887.djvu/195

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


jouer pour elle seule qu’il lui avait faite, travaillée de vieux souvenirs de jeunesse au branle prodigieux de l’orgue et toute secouée de petits frissons intérieurs, d’une folle démangeaison de tournoyer au bras de son ami, ou la petite paysanne d’autrefois reparaissait sous les graves vêtements de la béguine.

À l’issue de la messe, elle s’attarda dans une suite de signes de croix lentement promenés du front à la poitrine, mettant un temps infini à se dépouiller des grands voiles blancs dont, à l’exemple des autres, elle s’était entouré la tête. Dans l’éloignement, le traînement des pieds décroissait, et bientôt il ne resta plus qu’une demi-douzaine de silhouettes, s’espaçant parmi les rangées de chaises dégarnies, le dos en boule, englouties dans l’ampleur des draperies et comme abîmées aux délectations de la prière. Sœur Claire embrassa d’un rapide coup d’œil le cercle diminué des béguines, ébaucha devant l’autel une génuflexion dans laquelle une toux partie du jubé l’arrêta court, et les yeux baissés, rougissante ainsi que d’une incitation au péché, fila enfin à pas muets par la nef. Quand elle passa devant l’escalier du jubé, elle entendit un psitt qui partait de l’ombre, n’eut pas l’air d’y prendre attention, mais s’attarda longuement devant le bénitier. Et une voix timide, empressée, un peu tremblante, coula tout à coup à son oreille un murmure de paroles plus doux que toute la musique qu’elle avait entendue :

— Claire… maintenant que le carême est fini, revenez-nous voir, hein !… La mère sera contente.

Sa prunelle brune se posa un instant sur le carillonneur, avec une langueur moite ; mais entendant derrière elle un pas qui se rapprochait, elle inclina la tête légèrement, étouffa dans un subit accès de toux deux petits oui, dits coup sur coup, que lui seul perçut. Puis elle descendit les marches du parvis et il la vit se perdre dans la lumière de la rue.