Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/91

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

les arbres que leurs ennemis avoient plantés, l’enclos dans lequel ils tenoient leur bétail & leur blé ; en un mot, ils saccagèrent tout aussi parfaitement qu’auroit pu le faire une horde de tartares.

Pendant ce bel exploit les deux anglois étoient allés pour les chercher & pour les combattre par-tout où ils les trouveroient ; & quoiqu’ils ne fussent que deux contre trois, il est certain qu’il y auroit eu du sang répandu ; car ils étoient tous également déterminés, & incapables de s’épargner en aucune manière.

Mais la providence fut plus soigneuses de les séparer, qu’ils n’étoient ardens à se joindre ; car comme ils avoient voulu se croiser à dessein, lorsque les trois étoient allés du côté des huttes, les deux marchoient du côté du château ; & lorsque ces derniers se furent mis en chemin pour les chercher, les trois étoient revenus du côté de ma vieille demeure. Nous allons voir dans le moment la différence qu’il y eut dans le procédé des uns & des autres.

Les trois revinrent vers les espagnols la fureur peinte sur le visage, & échauffés de l’expédition qu’ils avoient faite avec tant d’animosité : ils se vantèrent hautement de leur action, comme si elle avoit été la plus héroïque du monde, & l’un d’entr’eux avançant sur un des espagnols