Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/5

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PRÉFACE
DU TRADUCTEUR

Les deux premières parties des Aventures de Robinson Crusoé ont été si généralement goûtée, qu’on ne sauroit douter du succès des autres. Il est bien vrai que c’est assez le sort des derniers volumes de tomber beaucoup. Il est aisé d’en trouver la raison dans le caractère même de l’esprit humain. Si un auteur veut continuer un ouvrage de raisonnement ou de fiction, l’esprit se lasse, la raison s’émousse, le feu se dissipe, l’invention se tarit. S’il compose quelque histoire, les événemens qu’il a arrangés dans son cerveau, lui plaisent infiniment davantage au commencement de son travail, que lorsqu’il l’a déjà poussé fort loin. Le style est d’abord dans toute sa beauté, rien ne le gêne ; les expressions naissent en foule sous sa plume. Il faut, dans la suite, décrire des événemens semblables ; il s’agit d’épargner au lecteur