Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/248

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


QUATRIÈME PARTIE.

Atkins nous dit qu’il étoit rempli d’horreur, en disant à sa femme que dieu voit & entend tous, & qu’il connoît nos pensées les plus secrettes ; en songeant que, malgré cette vérité, il avoit osé faire un si grand nombre de mauvaises actions.

La F. Miséricordieux ! que voulez-vous dire par-là ?

G. At. Il est notre créateur & notre père. Il a pitié de nous & nous épargne.

La F. Quoi ! il n’est pas en colère contre vous ; il ne vous tue pas quand vous faites du mal ? Il n’est donc pas bon lui-même ; ou il n’a pas beaucoup de force.

G. At. Il est infiniment bon, ma chère femme, infiniment grand & capable de nous punir. Fort souvent même il donne des exemples de sa justice & de sa vengeance, en faisant périr les pécheurs au milieu de leurs crimes.

La F. Il ne vous a pas tué pourtant ; il faut donc qu’il vous ait averti qu’il ne vous tueroit pas, & que vous ayez fait un accord avec lui, de pouvoir faire du mal, sans qu’il soit en co-