Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/228

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

patience infinie diffèrent la punition du coupable, pour lui donner le tems d’avoir recours à sa grace ; qu’il ne veut pas la mort du pécheur, mais qu’il se repente & qu’il vive ; qu’il souffre même que les scélérats les plus abominables prospèrent long-tems dans leurs mauvais desseins, & qu’il en réserve le châtiment jusqu’à la vie à venir ; que souvent les gens vertueux ne reçoivent leur récompense, ni les méchans leur punition, que dans l’autre monde. Cette réflexion lui donnera une occasion naturelle d’enseigner à sa femme le dogme de la résurrection & du dernier jugement. Encore un coup, qu’il se repente lui-même, & je lui suis garant de la conversion de sa femme.

J’expliquai tout ce discours à Atkins, qui l’écouta d’un air fort sérieux, & qui en parut extrêmement touché, ne pouvant souffrir qu’avec peine que j’allasse jusqu’à la fin. Je sais tout cela, monsieur, me dit-il, & je sais plus encore ; mais je n’ai pas l’effronterie de parler là-dessus à ma femme, sachant de dieu, ma conscience, & ma femme même, témoigneront que j’ai vécu jusqu’ici, comme si je n’avois jamais entendu parler de dieu, d’une vie future, ou de quelqu’autre matière semblable. Pour ce que vous dites touchant ma conversation, hélas !… Là-